•  

    DSCF0761.JPG

     

     

     

     Sur la petite place, au lever de l'aurore,

    Le marché rit joyeux, bruyant , multicolore

     

     

     

    DSCF0762--2-.JPG

     

     

    Pêle-mêle étalant sur ses trétaux boiteux

    Ses fromages, ses fruits, son miel, ses paniers d'oeufs,

    Et sur la dalle où coule une eau toujours nouvelle

    Ses poissons d'argent clair, qu'une âpre odeur révèle...

     

     

     

                                                                           Albert Samain 

                                                                           (Le marché, extrait)

     

     

     

    DSCF0760--2-.JPG


    4 commentaires
  •  

     

     

     

    La passion des livres

     

     

                                                                                                              Aquarelle © Althéia

     

     

     

     Quand vous pénétrez dans une bibliothèque, ne vous semble-t-il pas que des générations surgissent et vous entourent ?

     

    Les livres vous apparaissent d'abord comme de mystérieux étrangers.

     

    Puis, ils vous attirent, vous appellent, vous parlent et vous séduisent... et vous les écoutez.

     

    Vous croyez entendre des voix familières. Confidences, propos instructifs, propos aimables, cris de joie ou de douleur, affirmations d'espérance ou troublantes négations, vous entendez tout cela, si vous y consentez.

     

    Vous pouvez même entendre l'écho de votre propre pensée, de votre propre coeur.

     

    Les livres sont, en effet, des amis avec lesquels il fait bon converser, des amis quelquefois ennuyeux, quelquefois perfides ou menteurs, mais souvent délicieux, réconfortants, générateurs de force et de beauté.

     

    Sous leurs costumes en papier, ils récèlent pour nous, tous les reflets de la terre et du ciel.

     

    Leurs enseignements préparent nos destinées.

     

    S'ils nous captivent, ils ne nous tyrannisent pas; car après avoir tout pris de ce qu'ils veulent bien nous donner,il nous arrive de les oublier.

     

    Les livres sont plus fidèles que nous.  

     

     

                                                                                                                                                                                Joseph Guérin

                                                                                                                                                                      (L'amour des livres - 1930 )

     

     

     

    La passion des livres

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique