•  

     

     

    Le bol de soupe

     

     

     

      Une vieille dame s'arrête un soir dans un restaurant d'autoroute.

    Elle va au self et prend une soupe chaude, puis va s'asseoir toute seule à une table.

    Elle se rend compte qu'elle a oublié de prendre du sel.

    Elle se lève, erre un peu dans le restaurant avant d'en trouver, et retourne à sa table.

     

     

    Mais en revenant, elle y trouve assis, un homme,

     un noir qui plonge sa cuillère dans le bol de soupe et la mange lentement.

    "Oh, il a du culot ce noir ! pense la brave dame.

    Je lui apprendrais bien les bonnes manières."

     

     

    Mais elle s'assied sur le côté de la table, et charitablement le laisse manger un peu de sa soupe.

    Tirant un peu le bol à elle, elle plonge sa cuillère elle aussi,cherchant à

    partager au moins cette soupe avec lui.

     

     

    Le noir retire doucement le bol vers lui, et continue de manger.

    La dame se remet à le tirer légèrement vers elle, pour pouvoir y avoir accès.

    Et ils finissent la soupe ainsi.

     

    Alors le noir se lève, lui fait signe de patienter, et revient avec une énorme

    portion de frites, qu'il partage avec elle,comme la soupe.

     

     

    Enfin, ils se saluent, et la dame part aux toilettes.

    Mais quand elle revient, elle veut prendre son sac pour partir,

    et découvre qu'il n'est plus au pied de la chaise.

     

     

    "Ah ! J'aurais bien dû me méfier de ce noir !"

    Elle hurle dans tout le restaurant, en criant "au voleur", jusqu'à ce que

    finalement, on retrouve son sac, posé au pied d'une table où repose un bol de

    soupe refroidie,son bol auquel personne n'a touché.

     

    C'était elle qui s'était trompée de table et avait partagé le repas de l'homme.

     

     

                                                    Auteur inconnu

     

     

    Le bol de soupe

     

     


    8 commentaires
  •  

     

    Les nomades

     

    Aquarelle © Althéia 1992

     

     

     

     
     

     

     
     
     
     
     

    Les nomades

     © Althéia 
     
     
     
     Dans la vie, fais ce qu'il te plaît.
    Ainsi tu seras en pleine harmonie avec la nature !  
     
                                                              Maurice Féaudière, dit Serge
                                                                  ( " Magie des Bohémiens" )
     
     
     
     
     

    Les nomades

     © Althéia
     
     
     
     
     
    <<  Ils allaient de villes en villes, sautant les rivières, se cachant dans les arbres,
     survolant les villages craquants de sommeil,
    écoutant le bruit du renard, le vol de la pie,
    saluant au passage tout un monde paysan allant de la couleuvre à la coccinelle.
     
    Bonjour les arbres !... disaient-ils.
     
    Bonsoir les fées !... ajoutaient-ils
     
    Ils s'éveillaient parce qu'une fontaine leur coulait à l'oreille un chant d'amour
    ou bien encore parce que leur coeur bondissait si vite en dormant,
    qu'ils étaient obligés d'ouvrir les yeux pour l'arrêter. >>
     
     
                                                           Maurice Féaudière, dit Serge
                                                                  ( " Magie des Bohémiens" )
     
     

    Les nomades

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique