• Les fruits au Moyen Age

     

     

     



    La diététique médiévale se méfie des fruits , recommande de les manger cuits et les déconseille aux enfants.



    Ils sont très variés, ce sont les mêmes que ceux connus des romains, plus le citron et l'orange amère.

     

    On consomme certains fruits en début de repas : cerises, pêches, figues, mûres, raisin, abricot, melon, pastèque


    Et d'autres à la fin comme les poires, les pommes, les amandes, les châtaignes, les nèfles, les coings, les noisettes, les pignons, les dattes.

    La poire est cuisinée avec du vin et des épices.





    A la fin des banquets, les invités sont conviés dans une autre pièce pour y déguster des fruits confits, des fruits secs et des vins.



    Les fruits secs  (noisettes, amandes, noix, pignons) sont aussi transformés en une confiserie qui pourrait être l'ancêtre du nougat.
    On fait aussi du lait d'amande.

     






    En fin de repas sont également servies des confitures.

    Les confitures sont d'abord un médicament, on en retrouve les premières recettes dans les livres de médecine.
    Au XII ème siècle, on l'achète chez l'épicier et l'apothicaire, on appelle cette "préparation"   lituaine .





                                                            Nature-018.jpg                


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Août 2009 à 18:12
    Très joli texte...
    Bisous.
    Maryn.
    2
    Dimanche 23 Août 2009 à 00:26
    Merci Maryn.
    Bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :