• valentin-003.JPG

     

     



    La fête de la Saint Valentin semble avoir son origine dans l'Antiquité.

     

     

     

    valentin-004.JPG

     




     



    Valentin était un prêtre romain.

    En 268, l'empereur Claude II  (Le Cruel), interdit le mariage, car il ne trouvait plus assez de bons soldats, les hommes mariés refusant de combattre pour ne pas quitter leur famille.

    Valentin décida de marier secrètement les amoureux et Claude II le fit emprisonner.

    La fille du geôlier, Julia,  aveugle, demanda à le rencontrer et lui rendit visite régulièrement.

    Valentin lui décrivait les beautés de la nature et du monde.

    Il pria pour la guérison de Julia et le miracle se produisit.

    L'empereur l'ayant appris, ordonna la mort du prêtre qui refusait de renier son Dieu.



    Julia planta un amandier près de la tombe de Valentin.

    Cet arbre est aujourd'hui symbole d'amour et d'amitié.

     

     amour 012


     
     

     

    La Saint Valentin aurait aussi pour origine une croyance du Moyen Age selon laquelle la saison des amours chez les oiseaux commencerait le 14 février.

    En Angleterre et en France on adopta cette date pour les déclarations amoureuses.

    Au XIXème siècle, de jolies cartes, "les valentines" firent leur apparition,

    et depuis, la Saint Valentin  a suivi les transformations commerciales de la société.

    Mais elle reste avant tout la fête des amoureux.



    amour 013

     



    Elle prit la place d'une fête païenne "Lupercalia" dédiée au dieu des bergers et des troupeaux , Luperculus, et à la déesse du mariage romain, Junon, protectrice des femmes.

    Cette fête ne célébrait pas comme la saint Valentin l'amour romantique,
    mais des rites de fécondité.

     



    On raconte qu'une loterie était organisée.

    Deux boïtes  (une pour les garçons, l'autre pour les filles ) contenaient
    des petits papiers  sur lesquels étaient inscrits les noms des garçons et des filles participant.

    On formait ainsi au hasard des couples pour l'année.

     

     

    valentin 003


    2 commentaires
  •                                                                          

     



     



    La  fête de la Saint-Jean est célèbre pour  ses feux et ses bûchers.

    Ce jour est aussi consacré à la récolte de certaines herbes et  plantes, à des actes magiques et au culte de saint Jean-Baptiste.

    Les feux de la Saint-Jean auraient été copiés sur les rites celtes et germaniques de bénédiction des moissons.

     
    Le 24 juin est aussi une date proche de celle symbolique, du
    solstice d'été.


                                                                   

     DSCF1029.JPG

     


     Pour les bûchers collectifs, la coutume voulait que les membres de la communauté apportent eux-mêmes branches, fagots, brindilles, ronces, genêts, paille, selon sa force et sa richesse.

     
    Le devoir de chacun étant de participer à la cérémonie, à la fois par le don et par le travail

    Dans certaines régions, les jeunes doivent récolter le bois en quêtant de maison en maison...

     



      Selon les usages, il s'agit d'obtenir de grandes flammes qui se voient de loin, ou une fumée épaisse aux vertus magiques.
    Il arrive aussi que l'on brûle des matières nauséabondes (ossements d'animaux,...) pour éloigner les esprits mauvais.

    Le privilège d'allumer le feu (souvent après bénédiction) est réservé, selon les endroits, au plus âgé de la communauté, au dernier marié, à un enfant, à celui qui se prénomme Jean, à un notable...

    Le bûcher allumé, on en fait le tour en dansant, en récitant des prières ou en y jetant des cailloux.


                                                                                            DSCF0779

     


        En Gironde,la jeune fille qui veut se marier dans l'année doit y lancer une pièce de monnaie, qu'elle vient rechercher une fois le feu éteint.
    Elle la donnera au premier pauvre qu'elle trouvera devant l'église,  et lui demandera son prénom : ce sera celui de son futur époux !
      

                                                                                               

        

    img002 modifié-4

     

     



       Je ne parlerai pas des coutumes de certaines régions où l'on suspendait au-dessus du brasier,  des animaux ou des sacs contenant des animaux.

     
    Le sacrifice des chats n'est pas certifié avant 1573 mais paraît avoir duré  sous Henri IV et Louis XIII.
    C'est Louis XIV, en 1648, qui obtint la grâce des chats.


                                                                            

     

    007

              

     


    Pour que les gens puissent profiter des vertus magiques de la fumée, on les place auprès du feu sous le vent, on les fait sauter au-dessus des braises.

    En Charente, le passage des enfants dans la fumée les préserveraient des maladies contagieuses.

    Les fleurs, les fruits et les plantes peuvent bénéficier du "fumage" pour acquérir diverses propriétés, surtout prophylactiques.

                                                                                 

     

     



     La nuit et le jour de la Saint-Jean les eaux des puits, des fontaines et la rosée possèderaient , selon certaines croyances, une puissance magique pour traiter la gale et les maladies de peau.

     

     DSCF1157.JPG


    Les herbes de Saint-Jean, dont le nombre et la liste varient selon les croyances et la flore locale, doivent être récoltées avant le soleil levé, par une personne à jeun.


    Les plantes les plus efficaces sont le noyer et la fougère.

     

     

    DSCF0676.JPG
                                                                                           

     


    En Corrèze, à Tulle, une grande fête se déroulait jadis, appelée la Lunade.

    Entre le coucher de soleil et le matin de la Saint-Jean, une procession avait lieu. Une statue de Jean-Baptiste décorée de fleurs était portée par les plus offrants.
    Le matin, les Pénitents Blancs faisaient à leur tour la procession.

    Cette manifestation a été interdite eu XIXème siècle.

     



                                                                                           forêt 060




                               Les dictons de la Saint-Jean

     





    Pluie de Saint-Jean noie les noisettes
          Beau temps à saint Pierre les rachète.




     La lune de la Saint-Jean
          Jusqu'à Noël gouverne le temps.



     Saint-Jean doit une averse ;
          S'il ne la paie, saint Pierre le fait

     

    DSCF1029                      


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique