• Henri de Toulouse Lautrec

     

     Malromé - Altheia - 1989  (Aquarelle et encre )

     

     




    Le nom de Toulouse Lautrec a bercé mon enfance.

    Malromé, le château où mourut Henri de Toulouse Lautrec le 9 septembre 1901 a un lien avec un triste évènement survenu dans ma famille quelques mois avant ma naissance.
    Tout naturellement en grandissant, j'ai cherché à connaître l'artiste et son oeuvre à travers de multiples ouvrages et en partant à la découverte des lieux où il vécut.

    Malromé  bien sûr, lorsque le château fut ouvert au public après sa restauration, mais  aussi la belle ville d'Albi où naquit le peintre, le 24 novembre 1864.


    Albi où je suis retournée souvent, redécouvrant à chaque visite le Palais de la Berbie, musée abritant la collection la plus importante au monde, d'oeuvres de cet artiste de génie (
    link )

    Peintre, lithographe, dessinateur, il apprit le dessin durant son enfance av ec un ami de la famille René Princeteau, peintre animalier sourd et muet à Libourne.

     

    Son oeuvre à ce jour, est constituée de 275 dessins,
    737 peintures, 369 affiches, et des milliers de dessins.

     

    Henri de Toulouse Lautrec



    Plusieurs de ses dessins sont publiés dans un des plus importants journaux humoristiques de la Belle Époque :  Le Rire

     

     

     

    Henri de Toulouse Lautrec

     

     

     



    Sa rencontre avec Jules Renard l'amène à  illustrer son ouvrage "Histoires naturelles" paru en 1899.

     

    Henri de Toulouse Lautrec





    J'ai trouvé  ces videos très intéressantes sur  la vie du peintre



    http://www.youtube.com/watch?v=QggXeXv0nrk


    http://www.youtube.com/watch?v=uFm1LYLL_-c&feature=related





    Si vous souhaitez  mieux connaître Henri de Toulouse Lautrec, je vous invite à visiter le  site d'Arno Paul  (link )

     

    Henri de Toulouse Lautrec

     




    Le divan japonais, célèbre affiche représentant Jane Avril et Yvette Guilbert dans le fond

     

     

    Henri de Toulouse Lautrec

     

     

     

     

     

    Henri de Toulouse Lautrec

     Une petite partie d'une aquarelle réalisée en 1989 " Henri de Toulouse-Lautrec

    devant la basilique de Verdelais".


    6 commentaires
  •  

    Le chat et la publicité





    Longtemps considéré comme un animal maléfique, le chat est hissé sur un piédestal à la fin du XIXème siècle grâce à la publicité .


    Son image est utilisée pour vendre divers produits, savon, parfums, cirage, lessive, eau, alcool, cigarette, accessoires automobiles, stylos...

    Sa première apparition sur les affiches date de 1868.


    De nombreux artistes le prirent pour modèle : Édouard Manet, le premier en 1868, Henri de Toulouse-Lautrec, Adolphe Wilette, Jules  Chéret, Théophile Alexandre Steinlen.

    Colette écrivit un texte pour Périer en 1938, illustré d'un dessin de Luc Albert Moreau sur lequel figure un chat.

     

     

    Le chat et la publicité







    Gibbs publia dans le journal L'Illustration , une série de fables illustrées par Erel pour faire la publicité de son  dentifrice : "Les fables de Gibbs".

    Celle-ci  parut en 1929:

     

     





    - Le Chat et l'Oiseau -


    << Un gros matou choyé dans la maison

    Avait pour retraite

    Un guéridon

    Dans le cabinet de toilette.

    Et tout le jour il y faisait ronron

    Surveillant tout sans remuer la tête.

    Il aperçoit perché sur un étui

    De Savon Gibbs, un petit canari

    Par aventure échappé de sa cage.

    - << Que fais-tu là,  maraud , lui dit-il avec rage

    Sinon de piller mon Savon ?

    Moi, du Savon !  répond la bestiole

    Je n'ai ni barbe, ni menton.

    C'est donc ma pâte, alors ; on dit sur ma parole

    Que tes pareils et toi, vous en êtes friands.

    Monseigneur, n'ayant point de dents,

    Ce serait de ma part, une chose assez folle.

    Il suffit, c'est un point que nous éclaircirons

    Et dont au surplus, je me moque.

    Moineau, pie ou serin, vous êtes tous larrons

    Å peine au sortir de la coque,

    Je vous le dis en bon français. >>

    Sur ce, notre matou l'étrangle, et puis le croque,

    Sans autre forme de procès.  >>

     
    L. G.

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires